Heures pleines & heures creuses : comment payer moins ?

La facture d’électricité peut représenter jusqu’à 30 % des dépenses au sein d’un foyer. En hiver, la consommation risque même d’exploser. Pour payer moins cher, il est peut-être plus avantageux de changer de tarification ou de contrat. Les heures pleines et heures creuses ont-elles un impact sur le coût final ?

Heures pleines et heures creuses : c’est quoi au juste ?

Les fournisseurs d’énergie pratiquent des tarifs différents pour les heures creuses et heures pleines. Ces formules ont pour objectif de réduire les pics de consommation dans la journée. En effet, pendant les heures pleines (16 heures plus précisément), la consommation atteint un niveau élevé. Les heures creuses durent en général 8 heures. Mais selon les communes, la plage horaire peut fortement varier, d’où l’intérêt de vous informer sur le sujet avant de prendre un engagement.

Existe-t-il une différence au niveau de la tarification ?

En choisissant l’option heures creuses, le client bénéficie d’un tarif plus attractif lorsqu’il utilise les appareils gourmands en énergie pendant les 8 heures prédéfinies par jour. Il faut cependant noter que le coût d’abonnement est plus élevé. En plus de cela, le tarif du kWh pendant les heures pleines est plus important comparé à l’option base.

Par conséquent, il est essentiel d’évaluer les besoins du foyer au préalable pour déterminer la consommation mensuelle. Cela permet d’évaluer si la formule est avantageuse ou non. En effet, si la consommation est faible pendant les heures pleines, cette solution peut vous faire économiser une somme non négligeable sur votre facture d’électricité tout au long de l’année.

Comment faire baisser sa facture ?

A priori, il faut limiter au maximum l’utilisation des appareils énergivores pendant les heures pleines. Il est préférable de les faire fonctionner pendant les heures creuses. C’est par exemple le cas du ballon d’eau chaude, de la machine à laver, de la machine lave-vaisselle et bien d’autres encore. Le but est de consommer au moins 40 % de vos besoins journaliers durant les heures creuses. On peut alors en déduire que dans un foyer qui ne dispose pas d’appareils énergivores, l’option creuse n’est d’aucune utilité. Le prix de l’électricité peut aussi varier selon le fournisseur. Il faut alors prendre le temps de comparer les offres pour dénicher le meilleur rapport qualité-prix. Un comparateur en ligne peut vous aider dans vos recherches. On tient à noter que le changement tarifaire est payant, car l’intervention d’un technicien est nécessaire. Toutefois, la manipulation peut se faire à distance dans certains cas sous conditions.

Qu’est ce que le gel des tarifs règlementés ?
Que signifient les classes énergétiques ?