Que signifient les classes énergétiques ?

La classe énergétique permet de choisir une propriété de qualité qui assure le confort et des économies d’énergie quotidiennement. Plus précisément, les propriétés de classe A indiquent que le logement est doté d’une meilleure isolation et consomme une faible quantité d’énergie pour le chauffage ou la climatisation.

Classe énergétique d’un logement : c’est quoi exactement ?

En termes simples, la classe énergétique d’une maison ou d’un appartement est une mesure fiable de son efficacité énergétique. C’est un système d’évaluation des propriétés sur une échelle de 7 points de la lettre A à la lettre G qui vous permet de prévoir votre future consommation d’énergie et le montant des factures, que vous achetiez une maison ou que vous signiez un contrat de location. Ainsi, la classe énergétique permet de choisir un bien immobilier de qualité qui garantit le confort et les économies journalières. Réellement, une propriété de classe A certifie un appartement ou une maison bien isolée et moins énergivore pour se chauffer ou encore se rafraîchir. Inversement, un immobilier classé en G représente un logement avec une très mauvaise isolation et de fortes déperditions de chaleur.

Que doit-on connaître en matière de classement d’énergie ?

La cote énergétique d’un immobilier est utilisée pour fournir aux acheteurs potentiels des informations précises sur l’efficacité énergétique de cette propriété. De la sorte, l’étiquette ou le score attribué n’est pas une donnée de suivi sur l’utilisation d’énergie résidentielle à proprement parler, mais une composition du Diagnostic de Performance Énergétique ou DPE. En fait, c’est par suite de DPE, visite précise du logement réalisée tous les dix ans que la classe énergétique d’un logement est déterminée. En examinant nombreux points spécifiques, tels que le chauffage, la climatisation ou l’eau chaude sanitaire, le DPE peut estimer la consommation d’une habitation. Sur la base de sa conclusion, une lettre entre A, pour l’excellente performance et G pour la pire performance est attribuée. Il faut toutefois noter que l’utilisation des luminaires ou des ventilations ne sont pas considérées.

Comment se fait la lecture d’une étiquette énergie ?

La mesure de l’énergie consommée d’un appartement ou d’une maison s’affiche sous la forme de deux étiquettes, la classe énergétique et la classe GES, cette mesure définit la quantité de diffusions de gaz à effet de serre en kilo par le rapport Co²/m²/an. La première étiquette annonce aux potentiels acquéreurs l’utilisation énergétique annuelle du logement, incluant le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la climatisation. Celle-ci est évaluée en kWh/m²/an, ce qui aide dans la comparaison des maisons entre elles. Ainsi, il convient de noter le classement comme la lettre A qui indique l’excellence efficacité énergétique, pour une maison dont la consommation est en dessous de 50 kWh/m²/an jusqu’à la lettre G qui illustre une mauvaise efficacité énergétique, dont l’utilisation électrique d’un logement excède 450 kWh/m²/an.

Qu’est ce que le gel des tarifs règlementés ?
Heures pleines & heures creuses : comment payer moins ?