A quoi sert un disjoncteur différentiel ?

Les disjoncteurs se trouvent dans chaque foyer. Leur principale fonction est de couper le courant de tout le système électrique en cas de problème lié au circuit électrique. L‘appareil intègre une fonction appelée différentiel qui coupe automatiquement le courant en cas de fuite. Suivez dans cet article la fonction du disjoncteur différentiel.

À quoi sert le disjoncteur différentiel ?

Les disjoncteurs électriques ont pour fonction de protéger les divers circuits de l’installation électrique. Par conséquent, cet élément est chargé de détecter les fuites et les courts-circuits vers la terre et de répondre en conséquence. À l’aide de ce dispositif, vos machines électroménagères sont protégées contre par exemple les faux contacts. Les occupants de la maison sont également protégés contre le risque de choc électrique lié à une machine avec un court-circuit habituel. En détectant aussi les surcharges, le disjoncteur différentiel se différencie de l’interrupteur différentiel. Ce dernier protège uniquement les personnes et non les machines électriques du logement. L’efficacité du disjoncteur différentiel est également très importante.

Comment marche le disjoncteur différentiel ?

Le disjoncteur électrique différentiel est équipé de 2 systèmes différents permettant d’assurer ces deux fonctions :

· le système magnétothermique protégeant les équipements et le circuit contre les courts-circuits et les surcharges ;

· le système différentiel protégeant les occupants de la maison contre la fuite de courant.

Selon les caractères particuliers du circuit à protéger ou les machines qui y sont branchés, vous devez choisir un disjoncteur différentiel adapté en suivant les préconisations de la norme. Trois facteurs doivent être pris en compte : le type ou la classe de disjoncteur, sa sensibilité et son calibre.

Quel disjoncteur électrique différentiel choisir pour sa maison ?

Le disjoncteur électrique différentiel, appelé aussi disjoncteur de dérivation différentiel, est ajouté au disjoncteur commun dans le système électrique d’une maison. Ces deux derniers sont placés dans le panneau électrique. Les disjoncteurs différentiels sont installés en tête de rangée dans le tableau électrique, vers l’amont du disjoncteur dit divisionnaire dont la fonction est de protéger les biens d’une maison contre les risques reliés au courant électrique. Dans une maison d’une superficie inférieure à 100 m², un seul disjoncteur différentiel doit être installé. Au-dessus de 100 m², 3 disjoncteurs différentiels sont indispensables.

Les disjoncteurs différentiels sont également caractérisés par ce que l’on appelle une « protection magnétothermique », formulée en Ampère (A). Celle-ci est choisie selon le circuit électrique alimenté : 10 ou 16A pour le circuit d’éclairage, 16 ou 20 A pour le circuit de prise électrique.

3 astuces pour rechercher une panne électrique
Pourquoi mettre son installation aux normes électriques ?